Blog du Parti Socialite :

SECTION PS DE PORNICHET 

Vente à un promoteur de l’ancienne Gendarmerie Maritime

gendarmerie pornichet

 

Vente à un promoteur de l’ancienne Gendarmerie Maritime : Une occasion manquée

 L’ancienne Gendarmerie Maritime est une unité foncière communale de  1213 m², en plein centre-ville, à proximité de la Poste. La décision de Monsieur Pelleteur et de l’équipe municipale, de vendre ce foncier à un promoteur  (société Les Nouveaux Constructeurs) va à l’encontre des intérêts de Pornichet.

Là encore, la seule vision comptable fait vendre une unité foncière qui pouvait lier à la fois un renouvellement urbain nécessaire et une volonté de faire venir des familles en plein centre-ville.

L’opération immobilière prévoit 35 logements de type T2 (1 chambre = pas d’enfants) au type T4 (2 ou 3 chambres = 1 ou 2 enfants). Gageons que pour faire 35 logements et pour que ce soit le plus rentable possible pour le promoteur (c’est son métier !), il doit y avoir beaucoup plus de T2 que de T4 ! Et il y aura sans doute beaucoup de volets fermés hors saison !

Là encore, la Municipalité ne saisit pas l’occasion de faire du logement locatif abordable pour de jeunes familles avec enfants afin de rajeunir un quartier vieillissant, de revitaliser l’école Gambetta aux effectifs réduits. Elle consent à faire 7 logements sociaux (obligation légale) : de quelle typologie seront ces logements ? Là encore, sans doute des T2 pour faire juste ce qui est légal et pour coûter le moins possible…..

« La maîtrise du foncier par la Ville lui permettait de ne faire que de l’habitat locatif abordable  et lui donnait une belle occasion de réduire le déficit de logements aidés (loi SRU). »

Comme le dit la pub du promoteur : « belle copropriété à proximité du marché et des commerces ».

Des familles auraient sans doute été heureuses d’être là à l’année, près des commerces, des lieux de sport et de culture, des services publics, d’une école ….

La mixité générationnelle y aurait eu toute sa place avec des logements en rez-de-chaussée accessibles aux personnes âgées de Pornichet  voulant se rapprocher des services, des cabinets médicaux, du foyer des anciens….

Les belles paroles entendues dans les discours sur la nécessité d’accueillir des jeunes se heurtent aux actes en total contradiction.

« Prendre en charge les intérêts d’une ville », c’est gérer le quotidien certes, mais « c’est aussi et surtout lui donner un avenir. »